Travaux de couverture : les aides disponibles en 2024 !

En 2024, les propriétaires qui souhaitent rénover leur toiture bénéficient d’un éventail d’aides financières. Que vous envisagiez une isolation thermique, une réfection complète ou des aménagements spécifiques, ces subventions vous permettent d’alléger considérablement le coût des travaux. 

Parmi les dispositifs phares, MaPrimeRénov’ et les Certificats d’Économie d’Énergie (CEE) se distinguent par leur accessibilité et leurs montants avantageux. Cependant, pour en profiter pleinement, il convient de s’informer sur les conditions d’éligibilité et les démarches à entreprendre. Découvrez comment financer sereinement votre projet de rénovation de toiture en 2024.

MaPrimeRénov’ : l’aide incontournable pour l’isolation de votre toiture

MaPrimeRénov’ est l’une des aides principales pour financer l’isolation de votre toiture en 2024. Cette subvention, accordée par l’Anah, s’adresse aux propriétaires occupants et bailleurs dont le logement a plus de 15 ans. 

Son montant dépend de vos ressources et peut atteindre jusqu’à 7 500 € pour une toiture de 100 m², si vous appartenez au barème bleu. Pour en bénéficier, les travaux doivent impérativement être réalisés par des artisans RGE comme la fabrique dupuis entreprise du bâtiment sur Nantes. Vous obtiendrez la prime en déposant votre demande sur le site dédié, accompagnée des devis et justificatifs requis.

Au-delà de l’isolation des rampants et des plafonds de combles, MaPrimeRénov’ finance également l’isolation des toitures-terrasses. Les montants accordés varient selon la superficie à isoler et votre niveau de revenus. Il peut aller de 15 €/m² pour le barème rose à 75 €/m² pour le barème bleu. 

Pour optimiser votre projet, n’hésitez pas à solliciter l’accompagnement d’un conseiller France Rénov’ qui vous guidera dans vos démarches et vérifiera votre éligibilité aux différentes aides cumulables, comme les CEE ou l’Éco-PTZ.

Les Certificats d’Économie d’Énergie : une prime complémentaire à saisir

En complément de MaPrimeRénov’, les Certificats d’Économie d’Énergie (CEE) représentent une opportunité supplémentaire pour financer votre rénovation de toiture. Ce dispositif oblige les fournisseurs d’énergie à promouvoir activement les économies d’énergie auprès des particuliers. 

Ainsi, en réalisant des travaux d’isolation de votre toiture, vous pouvez bénéficier d’une prime versée par votre fournisseur, sous forme de chèque ou de bon d’achat. Le montant de cette prime CEE varie selon le type de travaux effectués et le professionnel choisi.

Pour être éligible aux CEE, votre logement doit être achevé depuis plus de deux ans. Les travaux doivent porter sur l’isolation des combles, qu’ils soient perdus ou aménagés, l’isolation des toitures-terrasses ou la pose d’équipements de protection solaire en Outre-mer. 

Comme pour MaPrimeRénov’, il est impératif de confier les travaux à un artisan RGE. Renseignez-vous directement auprès de votre fournisseur d’énergie pour connaître les conditions d’obtention et le montant de la prime CEE adaptée à votre projet.

En associant les CEE à MaPrimeRénov’ et aux autres aides disponibles, vous optimisez le financement de votre nouvelle toiture isolée. Cette synergie des dispositifs vous permet de réduire considérablement votre reste à charge et de rentabiliser rapidement votre investissement grâce aux économies d’énergie réalisées. 

TVA réduite et éco-PTZ : des coups de pouce supplémentaires

Pour compléter le panel des aides à la rénovation de toiture, deux dispositifs méritent votre attention : la TVA réduite et l’éco-prêt à taux zéro. La TVA à 5,5 % s’applique aux travaux d’amélioration de la performance énergétique, comme l’isolation des combles et des toitures-terrasses. Cette mesure fiscale est une économie substantielle sur le coût total de votre chantier. Pour en bénéficier, votre logement doit être achevé depuis plus de deux ans. Notez que seuls les équipements posés par des professionnels sont éligibles à ce taux réduit.

L’éco-PTZ se révèle particulièrement intéressant pour financer le reste à charge de votre projet. Ce prêt sans intérêt, plafonné à 50 000 € pour des travaux permettant un gain énergétique de 35 % minimum, s’obtient auprès des banques partenaires. 

Accessible sans condition de ressources, il se rembourse sur une durée maximale de 20 ans. Pour en bénéficier, votre logement doit être une résidence principale construite avant 1990. L’éco-PTZ est cumulable avec les autres aides, vous offrant ainsi une solution de financement complète.

Grâce à ces coups de pouce supplémentaires, la rénovation de votre toiture n’aura jamais été aussi avantageuse. En associant la TVA réduite, l’éco-PTZ, MaPrimeRénov’ et les CEE, vous disposez d’un arsenal d’aides pour concrétiser votre projet sereinement.